Les contraintes réglementaires et les exigences en terme de performance des services imposent des équipements de télégestion de plus en plus nombreux, avec à la clef, un volume croissant de données à traiter pour assurer un suivi effectif de la performance. Dans le même temps, les regroupements de services -­ conséquence de la loi NOTRe -­ conduisent à la création de sources de données multiples, rendant le traitement des données de plus en plus complexe et coûteux.

Une solution est d’imposer une uniformisation des sources de données : il s’agit toujours d’un projet lourd et long à mettre en oeuvre, car il impose de revoir l’ensemble de la chaîne d’acquisition de données.

L’alternative est de s’appuyer sur une surcouche “web”, prête à l’emploi et simple à paramétrer, sans toucher aux sources de données sous-jacentes.

C’est la solution proposée par les tableaux de bord FluksAqua. Construits par des professionnels du web en collaboration avec la communauté des exploitants, ils permettent de traiter et d’analyser rapidement et efficacement les données issues de la télégestion.

La Roannaise de l’eau et le syndicat du Bauptois ont tous deux opté pour ces tableaux de bord pour la détection des fuites. Ils étaient l’un et l’autre confrontés au problème de la multiplicité des sources de données. Les tableaux de bord FluksAqua leur ont permis d’automatiser le traitement de données issues de sources hétérogènes et de gagner ainsi en efficacité, sans avoir à investir dans une refonte de leur système d’information.

 

Roannaise de l’eau (42) : une heure gagnée par jour

La Roannaise de l’eau est le syndicat couvrant les 42 communes de l’agglomération de Roanne, et desservant près de 80 000 habitants (24 158 abonnés) soit 80% de la totalité de l’agglomération, au moyen d’un réseau de 641 km avec 18 réservoirs (30 000m3).

Dans le cadre de l’amélioration continue des performances du réseau d’eau potable, la Roannaise de l’eau travaille depuis de longues années à l’équipement et à la surveillance de ses réseaux, via l’installation d’outils et d’appareils de mesure, de logiciel de télégestion, de data loggers  complémentaires, de sondes de niveau et de débitmètres électromagnétiques.

Du fait de l’agrandissement du périmètre géographique exploité et de la diversité des équipements,  le volume de données à traiter issues de différents systèmes d’information (Primayer via Primweb, Perax, Sofrel, Siemens,..  via Topkapi) est devenu complexe à réaliser pour effectuer un suivi quotidien des débits de nuit par secteur, impliquant des traitements complexes sur fichier “Excel”, coûteux en temps et peu fiables. Dans le même temps, le service “réseau” de la Roannaise de l’eau avait à atteindre des objectifs très ambitieux en terme de rendement de réseau.

Le service “réseau” a fait le choix, sur son propre budget, d’un tableau de bord FluksAqua. Il est aujourd’hui configuré pour effectuer le suivi d’une trentaine de secteurs sur le périmètre (avec un objectif de plus 40 secteurs à terme). Il leur a permis de fiabiliser la détection des fuites et de gagner plus de 1h par jour dans le traitement des données.

 

SIAEP du Bauptois (50) : une localisation plus précise et plus rapide des fuites

Le SIAEP du Bauptois gère 13 communes en distribution et 41 en production dans la manche. En 2017, le syndicat choisit d’utiliser FluksAqua pour centraliser les données de la production et de la distribution d’eau potable, qui, bien que exploitées par le même service, proviennent de sources hétérogènes : 2 postes centraux différents, sur 2 sites et avec des licences différentes.

L’adoption d’un tableau de bord FluksAqua a permis de regrouper l’ensemble des données sur une seule interface, sans perdre de temps en paramétrage ni nécessiter de compétences informatiques.

Le tableau de bord suit la performance du réseau en calculant automatiquement les volumes entrant/sortant et les débits minimum de chaque secteur, et non plus seulement les données compteur par compteur comme auparavant. La finesse de la recherche est accrue, elle permet de détecter plus rapidement les anomalies et de mieux localiser les fuites.

 

 

Des outils simples à prendre en main

Grâce aux sites pilotes qui co-construisent les tableaux de bord avec les équipes de FluksAqua, ceux-ci allient ergonomie et savoir-faire métier pour une prise en main extrêmement facile. “On sent qu’on tient compte de mes remarques pour faire évoluer le produit, que ca vient pas d’en haut mais de la base, et du coup l’application est super pratique et adaptée” témoigne Guillaume, chercheur de fuite chez Veolia Eau France, qui a intégré les tableaux de bord à leur outil d’exploitation H360 après les avoir testés sur de nombreux sites avec satisfaction. Même réaction à la Roannaise de l’Eau dont le responsable d’exploitation Jean-Philippe Noailly témoigne « La facilité du paramétrage permet d’avoir immédiatement les informations, avec des indicateurs travaillés qui permettent d’intégrer les bonnes pratiques métier”.

 

Faites le test !